démarche

démarche

Avec ses tableaux, Adèle Blais exprime son quotidien, ses relations humaines. C’est en s’y plongeant qu’elle poursuit sa quête, sa recherche personnelle.

"Quand je peins, le canevas devient la scène du théâtre de ma comédie ou de ma tragédie. Je m’imprègne comme une éponge de l’histoire des acteurs, des événements de ma vie et je les dépeins à ma façon."

Son style unique, décrit par un critique newyorkais comme du «neo pop happy», marie les couches superposées de peinture acrylique à des collages texturés, des petits bouts de textes et des lignes contour noires, donnant à ses tableaux leur signature reconnaissable. Le résultat est un casse-tête aux morceaux assemblés, l’espace noir créé par les lignes étant le vestige de la séparation qui reste cependant toujours possible. Là où ses sujets ne sont pas dépouillés de vêtements et de chair, ils sont vêtus de costumes flamboyants et théâtraux.

"Mes personnages sont des reconstructions, un rassemblement d’impressions, l’évocation d’émotions, de souvenirs, d’inspirations venant d’on ne sait où. C’est la juxtaposition de l’intérieur et de l’extérieur, du 2D et du 3D C’est la représentation dichromatique de l’émotion de l’intérieur et celle de l’extérieur, la mise en parallèle du monde des apparences qui s’exprime dans les costumes, les frous-frous et les couleurs, avec celui de la dimension qui n’a pas de nom mais que je ressens, que je cherche à représenter en peinture.  Je peins à partir d’un espace neutre entre les deux pôles diamétralement opposés, espace duquel tout se crée et dans lequel tout est consommé. Je tente de mettre à nu l’âme de ses personnages en montrant leurs entrailles pour interpréter ce qui, selon moi, se passe derrière les vêtements et la peau. De fait, je veux montrer ce qu’ils ont dans le ventre!"

C’est la signature artistique à l’image d’Adèle Blais qui vacille souvent, dit-elle, entre tout et son contraire, entre ses jardins secrets et l’attrait de la place publique. 

 

 

 

Crédit photo : Sofia Villeneuve

Crédit photo : Sofia Villeneuve